Imprimer cette page

Engagement sociétal

Engagement sociétal des organisations et de leurs communautés d'acteurs



Un nouveau rapport à l’économie à construire et à expérimenter collectivement aux différentes échelles sur les territoires

L’engagement sociétal a été identifié par la Chaire à son lancement comme l’un des piliers du processus de transformation sociétale qui repose sur un trépied : l’existence d’un projet partagé de transformation, la mise en place d’une démocratie collaborative et l’engagement sociétal des organisations autour de thématiques permettant de constituer des communautés d'acteurs impliquées1. Dès 2011, un groupe de recherche s’est constitué sur le sujet avec quelques partenaires de la chaire afin d'enrichir la problématique proposée par l'équipe permanente, et engager les premiers travaux. Quatre notions clés, validées précédemment dans le cadre des explorations "éthique bancaire", ont été retenues pour aborder la thématique, à savoir : responsabilité, solidarité, démocratie collaborative et communautés de territoires2. A l’issue des auditions3 réalisées durant le printemps et l’été 2012 sur les acquis, et les limites de la Responsabilité Sociétale des Entreprises à l'œuvre aujourd'hui, trois premiers thèmes et leviers de transformation ont émergé. Ils permettent de prolonger la question de la responsabilité et de l’engagement sociétal, et plus globalement d’avancer, à différentes échelles, dans le sens de la transition vers une nouvelle approche de l'économie territorialisée:

  • la redéfinition de la finalité de l’entreprise,

  • la mise en question de l’utilité sociétale des activités

  • le renouvellement du dialogue sociétal.

En premier lieu, la finalité donnée à l’entreprise repose sur la vision que nous avons de l’économie et de sa place dans la société. Contrairement à l'idée largement répandu selon laquelle "Il n’y a pas d’alternative", de multiples propositions émergent aujourd’hui pour repenser notre modèle. Dans cette voie, choisir nos activités en fonction de leur utilité sociétale suppose la mise en place de nouvelles gouvernances territoriales, capables de porter dans une logique démocratique un projet complexe composé, comme le synthétise Edgard Morin, « de croissances diverses, de décroissances diverses et de stabilisations diverses 4». La base de ce processus innovateur et ascendant repose alors sur de multiples dynamiques collaboratives qui, au sein des communautés d’acteurs s’identifiant comme coresponsables vis-à-vis d’enjeux communs, portent des réponses nouvelles et plus largement diffusables.

 -------------------------------------------------------------------------------------

1 Approche systémique proposée par la chaire

2 Voir article de problématique sur l’engagement sociétal

3 Voir «  Note de synthèse: problématique de la recherche-action et synthèse des auditions portant sur l’analyse de l’existant en matière d’engagement sociétal des organisations et sur les pistes pour agir » septembre 2012

4 Edgard Morin, La voie, Fayard, Paris, 2011