Imprimer cette page

Programme de travail 2012/2014

Tout au long du deuxième semestre 2012 et début 2013, le groupe de partenaires impliqués dans la recherche-action s’est étoffé grâce à l’implication du Conseil Général de Loire Atlantique, de l’entreprise Deltameca, du CNAM des Pays de la Loire, de Résovilles, de la SNCF, du Réseau Germe, du réseau PEKEA ou encore dernièrement de la ville de Carquefou et de Pôle Emploi. 26 partenaires constituent à ce jour le groupe de recherche.



Dans l’optique de la démarche de transition évoquée plus haut, deux axes de travail complémentaires ont été retenus:

  • le lancement de projets expérimentaux co-portés par les partenaires dans une logique d’apprentissage itératif et collectif

  • la mise en place sur le territoire d’une dynamique collaborative à partir d’un séminaire, et d’un débat citoyen en vue de construire collectivement les pistes de transformation et les chemins de transitions



Les expérimentations co-portées par les partenaires : innovations sociétales et démarches de transition

Après avoir construit un premier socle méthodologique à partir du cas « Chantier école » qui portait sur les conditions de mise en œuvre sur le territoire des cinq fonctions clés de l’engagement sociétal du réseau1, le groupe a mené au premier semestre 2013, une série de consultations et de revues par la chaire sur les projets d’expérimentation. Trois revues par la chaire ont été organisées, chacune sur deux séances, avec DFC2, Deltameca et Résovilles. Une première réunion locale avec les parties prenantes a par ailleurs été organisée avec Chantier école sur un projet d’expérimentation à St Nazaire. A l’issue, quatre projets ont été retenus pour la période 2013/2014. Situés sur des terrains et à des échelles différentes, que ce soit le bassin d’emploi, l’entreprise ou le quartier, ils visent chacun, à expérimenter des démarches de dialogue sociétal entre parties prenantes au service d’un projet partagé de transformation.

  • La première expérimentation est portée par Chantier école qui, en lien avec les partenaires locaux de l’insertion par l’Activité Economique, engage un dialogue sociétal multi-parties prenantes en faveur de « l’emploi pour le plus grand nombre et notamment les plus fragiles sur le bassin d’emploi de St Nazaire ». Le 18 avril 2013 à St Nazaire, une trentaine de parties prenantes se sont engagées à imaginer entre elles des actions collaboratives concrètes pendant 2 ans à raison de 3 à 4 rencontres par an.

  • La deuxième expérimentation est portée par l’entreprise d’usinage Deltameca installée à Couëron et vise la co-construction avec les salariés d’une nouvelle gouvernance permettant aux femmes et aux hommes d’être partie prenantes et responsables du développement économique de leur entreprise. » Un des moyens envisagés consiste en l’ouverture de l’actionnariat aux salariés en 2015.

  • La troisième expérimentation est portée par SNCF en région pays de la Loire via la création d’une structure de services à valeur sociétale, ARTEMIS, qui conçoit, met en œuvre et promeut l’innovation sociétale à l’échelle du groupe SNCF, soutient les services de mobilité du groupe SNCF et contribue à renforcer la résilience des territoires que SNCF dessert. Le projet ARTEMIS est porté par des valeurs d’utilité sociale et incarne un modèle de développement alternatif, au service de l’intérêt général.

  • La quatrième expérimentation portée par Résovilles en partenariat avec l’association Créo, porte sur l’empowerment entrepreneurial et le développement économique sur les quartiers. Elle vise la mise en place d’une démarche de dynamisation de la culture entrepreneuriale et de l’entrepreunariat social en Bretagne et Pays de la Loire.



1 Les cinq fonctions identifiées par Chantiers école sont : la formation, l’accompagnement social et professionnel, la production, le développement local et partenarial, la fonction d’employeur